Leçon 49 - Pranayama Q&R - La transpiration
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 16 décembre 2003

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Le pranayama avant la méditation c'est super. Je vois vraiment la différence depuis que nous avons commencé le pranayama. Lorsque je fais la respiration de la colonne vertébrale, j'ai vraiment l'impression qu'il se passe quelque chose de concret. Après avoir respiré doucement pendant dix minutes, je me retrouve parfois tout en sueur. Je ne suis pas essoufflé, je n'ai pas chaud non plus ou quoi que ce soit d'autre. Mon cœur ne s'accélère pas. Je transpire juste, énormément. Est-ce une expérience normale?

R: Oui, c'est normal. C'est une bonne chose. C'est un symptôme direct de la purification qui se produit dans votre système nerveux quand le prana coule en quantité plus importante. Vous n'êtes pas en train de faire un exercice d'aérobic ou quelque exercice physique qui provoquerait une telle transpiration. C'est l'exercice interne du prana qui se déplace dans vos nerfs qui provoque cette transpiration du corps, entraînant les impuretés avec elle.

Cette transpiration ne durera pas toujours. Progressivement, comme le corps sera davantage purifié, la transpiration diminuera. D'autres expériences se manifesteront qui indiqueront aussi une purification. Celles-ci seront plus subjectives, des expériences sensorielles internes. Avec le pranayama nous commençons par le physique et nous allons vers l'intérieur, en ouvrant et en vivifiant la moelle épinière qui est le levier de commande qui maîtrise tout le système nerveux. Avec la méditation, nous plongeons complètement au-delà du mental et du corps et nous retournons vers l'extérieur en ramenant la conscience de pure félicité. Avec ces deux approches, nous encerclons les obstructions profondes et nous les rejetons en grandes quantités. Parfois nous le voyons se produire concrètement sous nos yeux. D'où la transpiration.

Si de l'inconfort, de l'agitation ou de l'irritabilité accompagnent le processus de purification, assurez vous de prendre suffisamment de temps pour vous reposer à la fin de la méditation. L'importance d'un repos adéquat à la fin de la pratique a déjà été traitée dans les questions/réponses sur la méditation. D'habitude, le pranayama ne génère pas d'inconfort dans la méditation. Il a presque toujours un effet calmant et approfondissant. Mais tout est possible avec la purification du corps, donc veillez bien à suivre les conseils donnés pour faire face aux expériences inconfortables qui peuvent se produire de temps à autre. C'est tout le processus de purification, et chacun de nous l'expérimentera de façon différente. Donc il est important que chacun surveille sa pratique. Nous devons connaître nos points forts et en tirer parti. Nous devons aussi connaître nos limites et rester bien à l'intérieur.

D'un point de vue pratique, si vous êtes trempé de sueur à la fin du pranayama, vous pouvez prendre quelques minutes pour vous sécher avant la méditation. Changez de vêtements si cela vous permet d'être plus à l'aise. Vous n'êtes pas obligé de méditer dans une mare de transpiration. Mais ne retardez pas le début de votre méditation de plus de quelques minutes après avoir fini le pranayama. Nous voulons amener les effets du pranayama dans notre méditation.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers