Leçon 11 - Le yoga et la religion
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Dimanche 16 novembre 2003

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Les deux mots, yoga et religion, évoquent beaucoup de choses dans notre esprit, pas toujours de façon claire et pas toujours de façon positive. Mais ne nous attardons pas sur nos faiblesses humaines. La pratique spirituelle est souvent recouverte par la coloration culturelle véhiculée par ces deux simples mots, aussi penchons nous plutôt sur ce qui est à la base, à l'origine, sur ce qui se cache derrière ce vernis culturel.

Le mot yoga veut dire « joindre ». Le mot religion signifie « relier ». Hmmm... la signification est presque la même. Mais joindre ou relier quoi? Ah... nous touchons à l'essentiel. Nous sommes ou semblons être deux choses qu'il faut remettre ensemble. D'un côté nous sommes dans un monde délimité par le temps et l'espace, un monde que nous percevons par nos cinq sens, et d'un autre côté nous sommes les observateurs du monde, quelque chose à la fois à l'arrière plan et à l'intérieur de tout ça. Nous sommes conscients, et nous sommes en même temps sujet (observateur) et objet (observé). Et ces deux choses sont séparées. Mais doit-il bien en être ainsi? Ou sont elles vraiment séparées? Le yoga et la religion disent que non. C'est donc là que débute le processus qui consiste à les mettre ensemble. C'est en cela que consistent la religion et le yoga, quel que soit ce que vous en ayez entendu dire auparavant.

Mais d'abord, à quoi est due cette séparation? Si les deux ne forment vraiment qu'un, alors pourquoi sont ils deux? Réfléchissez une minute. A la question « qui êtes-vous? » la plupart d'entre nous pointe du doigt le corps et dit « c'est moi ». Nous sentons bien qu'il y a autre chose, mais le mieux que nous puissions faire est d'observer notre corps et dire « C'est moi, c'est mon corps. Je m'appelle Machin Truc. Je pense et je ressens et ça fait partie de moi aussi. »

Si vous deviez dire à quelqu'un: « je suis quelque chose derrière tout ce que vous voyez et aussi derrière tout ce que je pense ou ressens, je suis conscience », est-ce que cela ne semblerait pas un peu bizarre? Pourquoi bizarre? Parce que nous sommes identifiés avec les perceptions que nous avons de notre corps/mental et avec ce monde. C'est une habitude qui est inscrite en nous au niveau biologique et neurologique. Non seulement ça, mais aussi comme nous imprimons habituellement notre sens du soi sur notre corps/mental, nous voyons notre environnement comme séparé de nous. C'est ainsi que le monde devient étranger à lui-même. Au travers de notre processus de perception identifiée l'un est devenu le multiple.

Le yoga et la religion ont pour objet d'effectuer la suppression de la conscience d'identification qui a conduit l'un à devenir le multiple. Non pas que le monde disparaîtra. Il sera simplement perçu pour ce qu'il est véritablement, l'écoulement du un, le vrai soi. Ainsi il devient un lieu beaucoup plus amical. Tout est là, il s'agit de trouver le bonheur dans notre vie dans ce monde. Et même si nous avons l'impression que tout se passe dans l'ombre obscure de la séparation apparente, nous ne sommes pas contraints de voir les choses sous cet angle. C'est là, la promesse du yoga et de la religion, c'est la promesse des pratiques spirituelles. Et c'est une bonne promesse. A nous de faire que cette promesse du yoga et de la religion soit tenue en utilisant les moyens qui nous sont offerts.

L'union dont nous parlons ne se limite pas à une compréhension intellectuelle, bien que celle-ci ne puisse pas faire de mal. Il s'agit de changer notre fonctionnement le plus profond, sur le plan neurologique et biologique. Alors notre expérience peut devenir différente. A partir de là, nos pensées, nos sentiments et nos actions peuvent se déployer avec amour et dans un but précis. Ce qui nous manque souvent. L'identification se dissout progressivement et quelque chose de fabuleux se déploie de l'intérieur de nous même. Le yoga n'est pas simplement un processus intellectuel. C'est quelque chose de physique, comme toute personne qui a pris des cours de yoga le sait. Les pratiques de yoga agissent à plusieurs niveaux , physique, mental, émotionnel, neurologique, et dans les galaxies d'énergie interne extatique.

Le processus qui conduit à l'union commence lorsque l'on entre en contact direct avec notre soi, avec notre conscience. Une fois que nous aurons créé un premier palier en établissant un rapport avec notre conscience, nous pourrons continuer en utilisant de nombreux autres moyens. Entrer en contact avec notre conscience la plus profonde de façon régulière est apaisant et agréable et peut nous procurer une détente immédiate dans notre vie affairée et agitée. Cela se fait au moyen de la méditation. Une méditation très particulière appelée méditation profonde. C'est la première pratique avancée de yoga que nous apprendrons sur le chemin qui nous mènera à l'union, à retrouver notre unité. C'est un premier pas positif qui rapporte beaucoup pour un effort quotidien minime.

« Un effort quotidien? » C'est ce dont nous allons parler maintenant. Car si vous ne faites pas ce petit effort de tous les jours, vous perdrez votre temps ici, tout comme ailleurs.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers